Alfa Romeo Giulia : L'offensive italienne

Alfa Romeo a dévoilé en ce mercredi 24 juin, jour anniversaire de ses 105 ans d'existence, sa nouvelle berline baptisée Giulia. Elle est annoncée comme une sérieuse concurrente des berlines Premium allemandes et permet aussi à la marque italienne de symboliser son retour en force sur le marché. Elle est la remplaçante de la 159, dont la production s'est arrêtée en 2011.

Elle permet donc à Alfa Romeo de venir jouer sur le terrain des références en terme de berlines premium, comme les Audi A4, BMW Série 3 et autres Mercedes Classe C.

En général, lorsqu'un constructeur dévoile un nouveau modèle, elle commence toujours par présenter ses versions les plus sages, et monte en gamme et en puissance au fil du temps. Pour l'arrivée de cette nouvelle Giulia, c'est tout le contraire, elle commence fort, très fort !

Un V6 turbo de 510 chevaux

Voilà, quand je vous dis qu'Alfa Romeo commence en beauté, ce n'est pas pour rire ! La première version de la Giulia, présentée hier, est en fait la version la plus démoniaque de la berline, la Quadrifoglio. Outre le fait que son esthétique soit extrêmement agressif, la berline italienne nous séduit surtout par ce que l'on va y trouver sous le capot : un V6 turbo de 3.0L développant la bagatelle de 510 chevaux. Cet impressionnant moteur vient de chez Maserati, mais il a été retravaillé par Ferrari pour l'occasion. A bord, nous retrouvons tout ce qui fait d'une automobile un objet de guerre, tel qu'une boîte de vitesse à double embrayage transmettant la totalité de la puissance aux roues arrières.

Cette impressionnante mécanique permet à la Giulia Quadrifoglio de passer de 0 à 100 km/h en l'espace de 3,9 secondes, de quoi tenir tête aux BMW M3 et autres Mercedes C63 AMG. Ajoutez à tout cela un rapport poids/puissance inférieur à 3kg/ch, ce qui permettrait à la Giuliade passer sous la barre des 1500 kg. Pour arriver à ce poids plume, la marque italienne a dû utiliser en grande quantités l'aluminium et la fibre de carbone.

La Quadrifoglio en vidéo

A quand une version plus sage ?

Bien que la version Quadrifoglio représente le haut du panier de la gamme de la Giulia, elle ne sera certainement pas la finition la plus vendue. Les versions plus classiques ne devraient pas être dévoilées avant le Salon de Francfort, lieu dans lequel la Giulia fera sa première apparition publique. Cependant, nous pouvons tout de même avoir quelques doutes concernant les motorisations qui verront le jour dans cette berline. Le moteur de l'Alfa 4C pourrait être repris et pourrait être modifié afin de proposer plusieurs gammes de puissances probablement oscillant entre 180 et 250 chevaux. Les moteurs économiques de la Giulietta pourraient aussi être de la partie. Pour les fans de friteuses, la Giulia pourrait éventuellement recevoir les futurs 2.2 MultiJet diesel de 185 et 200 chevaux qui équiperont les futures Jeep Cherokee.

A lire aussi

• La Morgan 3 Wheeler électrique à Goodwood !

• Vidéo : Une Ferrari F430 évite un crash de justesse

• Top Gear : Une émission remplaçante sur Netflix ?

Dans un monde où la passion automobile disparaît peu à peu afin de laisser place à une génération pour laquelle seule l'apparence compte, notre site se bat. Il se bat pour la passion. Peu importe la puissance, le nombre de cylindres ou même l'origine du véhicule, temps que l'essence même du plaisir automobile est là, nous sommes là. Nous publions des fiches techniques, des dossiers sur certaines autos, des photographies mais aussi quelques articles traitant de l'actualité auto marquante. Alors, qu'attendez-vous pour nous rejoindre ?